Art'Rock

Forums de l'Association Art'Rock.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 POLARSTAR

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Chris Hamilton
Prend un instrument
Prend un instrument
avatar

Nombre de messages : 1005
Age : 108
Localisation : Arras fake rockers city
Mon Style de Rock : Heartcore
Date d'inscription : 12/06/2005

MessageSujet: POLARSTAR   Dim 24 Fév - 14:45

POLARSTAR

La situation géographique d’Arras est une chance. Oui une chance, et n’y voyez aucune allusion régionaliste de bas étage. Si vous regardez une carte, vous verrez que Londres, Bruxelles, Amsterdam, Cologne et bien sûr Paris sont à quelques heures de chez nous. Ca veut dire beaucoup pour un amateur de musique, de rock ou de pop. Nous ne remercierons jamais assez les radios belges peu frileuses en matière de playlists, les cars Eurolines cheap mais qui rendent London ou ‘Dam accessibles au pouvoir d’achat estudiantin, les organisateurs de festivals flamands ou wallons qui ont depuis plus de 20 ans fait découvrir au reste du monde la richesse et la très grande valeur artistique d’une scène nationale à multiples facettes et qui cartonne sans complexes en dehors de ses frontières (et cela bien mieux que le rock français trop souvent enfermé dans ses carcans restrictifs). Cette influence géographique aura porté ses fruits jusqu’à notre belle endormie, qui a reçu plusieurs fois en son sein la longue liste des étoiles montantes de la scène belges lors des 3 éditions du festival « Sacrés Belges », souvenez vous, c’était au début du XXIème siècle, avec Ghinzu, Girls In Hawaii, Ozark Henri, Nona Mez, Little Hôtel, The Grandpiano, Sharko, Admiral Freebee, Mauro and the Grooms, An Pierle et l’orchestre philharmonique de Mons, Flexa Lyndo, Moxie, Daniel Hélin, Sttellla, Das Pop, Jeronimo, My Little Cheap Dictaphone, Dead Man Ray, Vive La Fête, Thou, Zop Hop Hop… Quelques années plus tard, on constate que le petit séisme belge a provoqué des répliques à répétition et des remous créatifs chez les jeunes musiciens locaux qui s’emparent de ce particularisme pop avec un naturel déconcertant et assumé.

Les POLARSTAR (Project) sont de ceux-là. John (batterie), Pierre (basse, chant, claviers), Olivier (guitare et chœurs), Antoine « Sergio » (guitare) et François (voix lead et claviers) partagent cet amour porté à la lumineuse scène belge si proche et si lointaine à la fois. Il n’y a qu’à parcourir la liste non exhaustive de leurs principales influences pour comprendre : la belgitude et l’humour surréaliste sont au même rang que les Doors ou le Velvet Underground. Le décor est donc planté, les présentations faites et c’est décontracté que Polarstar impose sa patte sur la ville, tranquillement, sereinement, sans autre état d’âme que la recherche d’émotions sincères. Et ça fonctionne… Avec leur « rock à piano », ils parviennent à se positionner loin des clichés du genre, et justement grâce à cette manière revendiquée d’intégrer les ingrédients qui font du rock belge ce qu’il est : novateur, inspiré, décalé, décomplexé, les Polarstar avancent pas à pas vers une identité propre et remarquable, convoquant Bret Easton Ellis et José Bové, David Bowie et Nicolas De Staël, Radiohead et Süskind pour un jam au clair de lune, en n’omettant guère de mettre au frais quelque breuvage désinhibant . Chacune de leur prestation est une petite aventure, chacun de leurs morceaux est comme une auto fiction, très évocatrice d’images sensibles, inventant et se réinventant parfois en véritables créateurs, entre un chemin tortueux ou un fleuve tranquille. La singularité qu’apporte la géométrie variable au sein du quintet (chaque musicien étant quasiment multi instrumentiste) est une force d’attraction qui ajoute une valeur supplémentaire aux compositions. Chacun y trouve sa place, chacun est préparé au dialogue qui se met alors en place entre les instruments et leur nouveau provisoire utilisateur. Il y a surtout de l’espace et de l’ampleur dans la musique de Polarstar (Sometimes You Need, The Result), nécessaires à la germination des émotions, de la mélancolie et du plaisir associé, car avouons-le, il est bon parfois de s’émouvoir et de se laisser flotter sur ce drôle de champ magnétique qu’est la mélancolie, ce sentiment d'une tristesse vague et douce, dans laquelle on se complaît et qui favorise la rêverie désenchantée et la méditation.
Polarstar est en train de réussir le pari d’unir et de matérialiser trois décennies de pop anglophone, des siècles de romantisme post adolescent, poétique et exacerbé, des lustres d’inventivité rock telle qu’elle est développée chez nos voisins d’outre Quiévrain, avec un liant magique, un piano, décrié souvent, rejeté parfois, difficile à utiliser sans tomber dans le cliché le plus éculé. Le ciel d’Arras Rock City comptera désormais une étoile polaire de plus, plus brillante et attirante, plus proche et plus délicate encore qu’ailleurs.

Pour écouter et en savoir plus :
http://www.myspace.com/thepolarstarproject
http://www.youtube.com/polarstarproject


prochains concerts :

28 Février 2008
Maison de l’Etudiant Arras

15 Mars 2008
Festival du Valère Arras

26 Juillet 2008
Beaurains

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.hamilton-music.com/
...
S'approche de la scéne
S'approche de la scéne


Nombre de messages : 172
Localisation : .
Mon Style de Rock : Le granit
Date d'inscription : 02/10/2006

MessageSujet: Re: POLARSTAR   Lun 25 Fév - 21:40

N'empéche, le débat dans le sujet sur Eepocampe a fait explosé le nombre de consultations (425 à l'heure ou j'écris, contre 25 ici) !

Maintenant tout le monde doit les connaitre, merci qui ? Mr. Green

Bon allez qui lance la "polémique" ici ? Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
POLARSTAR
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Art'Rock :: Forums musicaux :: Forum Musical-
Sauter vers: